Blogs

Opposition d’idées concernant le Plasma Marin de René Quinton

eau-de-mer-bg

Qu’en est-il de la vision « contradictoire » de certains naturopathes ou hygiénistes puristes à propos du Plasma Marin ?


Il me semble important d’en parler…

Peut-être croiserez-vous sur votre route ou sur les réseaux sociaux, certains praticiens de santé ou adeptes de l’hygiène de vie naturelle qui n’encouragent pas la consommation de Plasma Marin de Quinton (il y en a quelques-uns).

Certains hygiénistes puristes considèrent le Plasma Marin comme un remède, au même titre qu’un médicament (pour les allopathes) ou qu’un principe actif de plante (pour les naturopathes). Ils partent du principe qu’il n’est pas naturel, pour l’être humain, de boire de l’eau de mer, et qu’il s’agit d’un acte interventionniste. Ils prétendent, à juste titre par ailleurs, que nous pouvons trouver, dans nos fruits et légumes, tous les éléments dont le corps a besoin pour son fonctionnement, sa reconstruction et sa guérison, et qu’il n’est pas judicieux de boire de l’eau de mer dans cet objectif.

Inutile de vous dire que chez EauDeMerTonique on ne partage pas le même point de vue. Il en est de même pour moi (pourtant naturopathe hygiéniste).

Les végétaux nous apportent tout ce dont nous avons besoin, effectivement, mais, uniquement s’ils proviennent d’une agriculture biologique irréprochable et d’une terre originelle très riche, et pour autant que notre alimentation soit très variée, afin d’obtenir tous les éléments essentiels.

Or, vous n’êtes certainement pas sans savoir que les aliments vendus dans nos magasins aujourd’hui sont, en grande partie, dépourvus de vitamines, d’enzymes, de minéraux et d’oligoéléments (même biologiques). En temps normal et dans le passé, il n’aurait pas été nécessaire de boire du Plasma Marin quotidiennement. Mais aujourd’hui, force est de constaté qu’il devient important de se supplémenter. Or, les deux seules sources de minéraux et oligoéléments organiques (c’est à dire, biodisponibles, actifs et assimilables par l’organisme) sont les végétaux (fruits, légumes, plantes, algues, noix, coco, etc.) et le Plasma Marin de Quinton.

Nos terres cultivées étant devenues beaucoup trop pauvres en éléments essentiels, que reste-t-il… ? Vous avez raison, il ne reste que l’eau de mer.

Je considère donc le Plasma Marin de Quinton comme un aliment parmi d’autres.  Au même titre qu’une carotte, de l’argile ou de la vitamine C. Nous pouvons donc en consommer toute l’année, sans souci.

De plus, la particularité de l’eau de mer est qu’elle contient l’ensemble de TOUS les minéraux et oligo-éléments dont le corps a besoin, et ce, dans les mêmes proportions que dans notre sang, c’est ce qu’on appelle le « totum ionominéral du sang ». Il s’agit donc, pour moi, d’un super aliment.

Les résultats positifs obtenus avec le Plasma Marin sur des milliers d’individus depuis des décennies constituent la preuve évidente que ce breuvage est, aujourd’hui, au cœur de nos solutions de santé. C’est la raison pour laquelle je choisis de le défendre et de le prescrire.

Bonne régénération à toutes et tous.

Philippe Gilson