Blogs

Que penser de l’eau distillée ? Et si on la consomme avec du plasma marin ?

eau-de-mer-bg

Par Philippe Gilson (naturopathe hygiéniste)

L’eau distillée est-elle bonne pour la santé cellulaire ? Quelle serait l’avantage de l’associer à du Plasma Marin de Mr. René Quinton ?


Nombreuses sont les personnes qui nous demandent si l’eau distillée est bonne pour la santé, si elle est préférable à de l’eau de source, ou même à de l’Eau de Mer.

Nous trouvons opportun d’apporter quelques précisions à ce sujet.

Avant de développer, précisons que de nombreux grands spécialistes en Eau de Mer et Docteur en biologie marine et cellulaire tel que le Docteur Arnaud Tisserand, par exemple, ou encore l’éminent Professeur Trino Soriano, pour ne citer qu’eux, ne cautionnent pas du tout l’eau distillée.

Bien que certains consommateurs prétendent qu’il n’y a pas de problème à boire de l’eau distillée, car ils ne ressentent aucun problème (symptôme) en la consommant, il s’agit, ni plus ni moins, d’une catastrophe pour l’organisme (vous ne ressentez pas les effets négatifs d’un fruit bourré de pesticide non plus) !

Explications

Pour comprendre, nous avons besoin, dans un premier temps, de savoir ce qu’est une eau distillée et une eau osmosée.

Osmose. Ce mot vient du grec « ôsmos », qui veut dire : poussée ou impulsion.

L’osmose se produit quand deux liquides, séparés par une membrane semi-perméable (la peau ou la membrane cellulaire en ce qui nous concerne) et contenant des concentrations différentes (en sel, par exemple), s’équilibrent. La concentration de sel devient donc équivalente d’un côté comme de l’autre.

En d’autres mots, les molécules d’eau migrent d’un milieu « x » vers un milieu « y » pour que les deux milieux aient la même concentration en sels minéraux (ou autres produits).

Prenons un exemple que tout le monde connait. Quand vous allez à la mer, vous avez certainement remarqué que votre peau était plus sèche après vous être baigné, n’est-ce pas ? On dit souvent que c’est le sel qui assèche la peau… Est bien, c’est exact. Il s’agit là d’une osmose qui se produit. L’eau de la mer est très fortement minéralisée (présence de Sel), bien plus minéralisée que les cellules de notre organisme (et donc de notre peau). Par conséquent, notre corps osmose avec l’eau de mer pour avoir la même concentration en Sel minéraux, d’où la peau qui s’assèche, car l’eau ne se fixe dans nos tissus que grâce aux minéraux (pour rappel : déminéralisation = déshydratation = vieillesse et pathologies) !

Dans l’organisme, toutes les cellules vivantes ont une membrane semi-perméable séparant le liquide dans lequel elles baignent de leur liquide interne. Comme nous venons de le préciser, l’osmose est un phénomène qui consiste à un échange de liquide d’une solution faible en minéraux à une solution forte en minéraux à travers une membrane semi-perméable (telle que la membrane de nos cellules).

Que se passe-t-il donc lorsque nous buvons de l’eau distillée (totalement dépourvue de minéraux) ?

Une cellule ou un globule rouge placé dans l’eau distillée subit une pression osmotique énorme. En absence de contre-pression appliquée dans le cytoplasme (partie de la cellule qui entoure son noyau), l’eau distillée (hypotonique) diffuse vers l’intérieur de la cellule (hypertonique) à travers sa membrane. L’entrée massive d’eau dans le globule rouge entraîne le gonflement, puis l’éclatement de celui-ci (on parle alors de « hémolyse » ou de « endosmose »). En revanche, si on met des globules rouges dans une solution hypertonique, ils vont se rétracter. Un tel milieu extérieur, entraîne la sortie de l’eau des globules rouges (on appelle ce phénomène « plasmolyse » ou « exosmose »).

En d’autres mots, un globule en suspension dans du plasma (liquide physiologique) a une forme normale. Dans l’eau distillée, il gonfle et éclate, car l’eau est entrée dans la cellule par endosmose. Dans une solution saline plus concentrée que le plasma, l’eau quitte la cellule par exosmose, provoquant son flétrissement (l’exemple de notre peau sèche après la baignade en mer).

Pour résumer

Une eau trop chargée en sels minéraux (hypertonique) dans le plasma sanguin vide les cellules de leur eau (et de leurs déchets) et amène une hypotrophie (rétrécissement et flétrissement de la cellule).

Une eau sans sels minéraux (telle que l’eau distillée) dans le plasma sanguin active l’entrée massive d’eau dans l’hématie entraînant le gonflement puis l’éclatement de la cellule.

Ce qui nous amène à la conclusion que l’eau distillée et l’eau osmosée ne sont pas adaptées à l’organisme humain. Pire… elles provoquent des dégâts (pas toujours visibles) !

En buvant de l’eau distillée, nous nous déminéralisons, et par voie de conséquence, nous nous déshydratons (ce qui est source de pathologies). Certains disent alors qu’en buvant des jus de légumes cela solutionne le problème. C’est en partie vrai, mais à condition d’en boire beaucoup et de qualité supérieure. Car, malheureusement, la plupart de nos légumes d’aujourd’hui sont déminéralisés. Pour contrer les dégâts de l’eau distillée, il faut aussi avoir une hygiène de vie très alcalinisant, car notre mode de vie actuel nous acidifie fortement et, par conséquent, nous déminéralise également.

Certaines personnes, parfois influentes, tel que Thierry Casasnovas, par exemple, ne vivent aucun problème en consommant de l’eau distillée, car ils sont parfaitement minéralisés quotidiennement et que leur mode de vie, devenu hygiéphile depuis des années, se rapproche de la perfection (ce qui est loin d’être le cas de tout le monde !).

L’eau est-elle plus importante par ce qu’elle emporte que par ce qu’elle apporte ?

Pas vraiment… !

Les adeptes de l’eau distillée prétendent souvent qu’une eau est plus importante par ce qu’elle emporte, que par ce qu’elle apporte. En d’autres mots, elle ne servirait qu’à emporter les déchets de notre organisme.

Malheureusement, ce n’est pas du tout le cas !
 
La science nous prouve aujourd’hui (et nous ne sommes qu’au début des recherches à ce sujet) que l’eau apporte beaucoup plus qu’on ne l’imagine, et je ne parle même pas ici de l’Eau de Mer isotonique (la Plasma Marin de René Quinton) qui est d’une richesse inouïe pour l’organisme !

Par exemples, nous savons maintenant, grâce aux travaux du Professeur Luc Montagnier, que l’eau à une mémoire et qu’elle est capable de transmettre des informations (émettre une intention de bienveillance à l’eau à l’égard de notre organisme lui sera donc toujours profitable). Nous savons aussi que la structure moléculaire de l’eau change en fonction de l’intention que nous lui accordons (grâce aux travaux de Mr. Masaru Emoto). Nous savons que l’eau transmet son énergie à l’organisme, et que son niveau d’énergie dépend de son environnement et de son histoire. Tout cela n’est plus à démontrer aujourd’hui !

Or, l’eau perd toutes ses vertus par suite de la distillation. L’eau distillée est en quelque sorte une eau « morte » ! Sa structure sub-moléculaire, sa mémoire, les informations contenues, son énergie, etc. : TOUT EST PERDU !

Et si on ajoutait de l’Eau de Mer (Plasma Marin) dans de l’eau distillée ?

Certains disent qu’en ajoutant de l’Eau de Quinton à de l’eau distillée, cela pourrait régler le problème… Mais, nous savons (entre autres, grâce à nos analyses) que l’eau distillée est tellement destructrice que rajouter de l’Eau de Mer à de l’eau distillée fait perdre tout le bénéfice énergétique et informationnel de l’Eau de Mer également. De plus, elle la déstructure totalement. C’est un peu comme brûler un enfant pour l’aseptiser dans le but de le remettre en santé. Il s’agit là d’une aberration !

Sachant que l’organisme humain est constitué de 70 % d’eau en moyenne, pour mes amis scientifiques et moi-même, prendre tous ces éléments en compte est une question de bon sens. Et puis, s’il subsiste malgré tout un doute dans votre esprit concernant la distillation de l’eau, autant s’abstenir, ne trouvez-vous pas ?

En conclusion

Pour vous hydrater à la maison, il est préférable de s’orienter vers de l’eau de source pas trop minéralisée (je vous revois à notre page de Questions / Réponses concernant nos eaux minérales), qui ne détruit pas la structure sub-moléculaire de l’eau. Si vous habitez en France ou en Belgique, nous vous conseillons d’acheter de la Mon Roucous (souvent vendues en magasins bio), de la Montcalm ou de la Spa, qui ont une teneur en résidus secs inférieur à 50 mg / litre (acceptable).

Bien entendu, l’eau présente dans l’alimentation vivante (non transformée, ni cuite) apportera des minéraux bio-disponibles (actifs et assimilables par l’organisme), ce qui permettra à vos tissus de s’hydrater correctement.

L’idéal en matière d’hydratation cellulaire étant l’Eau de Mer isotonique (le Plasma Marin de René Quinton) puisque cette dernière contient l’ensemble de TOUS les minéraux bio-disponibles dont l’organisme à besoin, et ce, dans les même proportions que nos liquides physiologiques (c’est ce qu’on appelle le Totum iono-minéral »).

Monsieur René Quinton disait, d’ailleurs : « Nous sommes un véritable aquarium marin vivant. Notre milieu organique (liquides où baignent nos cellules) est en osmose avec le milieu marin : l’eau de mer est en sympathie avec chaque infime partie de notre corps ! »

Bonne régénération cellulaire à toute et tous !

Articles Relatifs