Faq

6/ Comment me conseillez-vous de consommer l’eau de Quinton (optimisation, durant le sport, etc.) ?

1 – Par voie orale : éventuellement sous forme de cure, préférablement au quotidien (conseillé, entre autres, pour tamponner l’acidité de notre mode de vie moderne).
2 – Par brumisateur ou en compresse : directement sur les zones cutanées touchées par une pathologie.
3 – Par voie nasal : avec un spray (vous trouverez des sprays ici sur Amazon).
4 – En gargarisme et bain de bouche (surtout pour les soucis dentaires).
5 – Dans l’alimentation (cuisine) : utilisation du plasma marin à la place du sel (de table, de mer, d’Himalaya, etc.) et minéralisation des aliments.
6 – Pour les animaux : le plasma marin apporte l’ensemble des minéraux et certaines provitamines nécessaires à la bonne santé des animaux aussi. Proposez deux gamelles à vos animaux. Une avec le plasma isotonique et l’autre avec de l’eau de source habituelle. L’animal choisira et boira ce dont il a besoin.

Avant de vous servir l’eau de mer à boire, il est conseillé de secouer une bonne dizaine de fois votre bouteille dans le sens vertical (de haut en bas), et ensuite de créer un vortex en faisant tourner la bouteille (vous pouvez le faire deux ou trois fois), afin de dynamiser l’eau.

Lorsque vous boirez votre plasma marin, pensez à garder vos gorgées en bouche durant un moment (10 à 20 secondes) en faisant circuler doucement l’eau autour de la langue avant de l’avaler, afin d’insaliver l’eau de mer dans le but d’améliorer son assimilation.

Qu’elle soit hypertonique, hypotonique ou isotonique, le plasma marin devrait être bu à jeun ou en dehors des repas (3 heures après, ou 15 minutes avant les repas). A jeun, le pylore de l’estomac est ouvert, c’est-à-dire que l’eau atteindra directement l’intestin grêle, sans être altérée par l’acide chlorhydrique de l’estomac et des aliments.

Il arrive parfois (plutôt rarement) que certaines personnes soient nerveuses ou ne trouvent pas facilement le sommeil en buvant du plasma marin trop tard le soir (après 16 ou 17 heure) en raison de son effet légèrement dopant (augmentation de la production des globules rouges). Vivez votre propre expérience et adaptez vos prises en conséquence (reportez-vous à la question n°14 pour comprendre certains effets étonnants que peut avoir le plasma marin de Quinton sur votre organisme).

Nous vous conseillons de ne pas boire plus de 100 ml de plasma isotonique par prise (ou 30 ml de plasma hypertonique), car, votre organisme n’arrivera pas à assimiler et utiliser une richesse aussi importante en une fois (ce conseil sert à optimiser l’assimilation des minéraux). Donc, si vous voulez boire 500 ml de plasma marin isotonique sur votre journée, parce que vous êtes malade, par exemple (et que la capacité adaptative de votre organisme le permet), buvez-les en 5 prises minimum. Le but étant de ne pas boire votre plasma trop vite (glouglouglou), comme si vous veniez de faire un marathon sans boire. Buvez trois gorgées, puis, attendez 20 à 30 minutes au minimum avant d’en reprendre.

Enfin, avant de boire votre plasma marin, nous vous conseillons de prendre le temps d’émettre une intention de bienveillance à ce dernier à l’égard de votre organisme (parlez-lui durant quelques secondes avant de l’avaler ; transmettez-lui une information). Il s’agit là d’un véritable plus, prouvé aujourd’hui grâce à la science et certains chercheurs. N’oubliez pas que votre organisme est constitué de 70 % d’eau en moyenne (99 % au niveau cellulaire) et que nos intentions sont capables de modifier sa structure et son impact sur le vivant.

Pour les sportifs :
Avant la séance de sport nous conseillons de boire 100 ml de plasma marin isotonique, ou bien, 20 à 30 ml de plasma hypertonique (prenez connaissance ici des contre-indications de l’hypertonie). Durant l’effort (surtout si il est prolongé), buvez du plasma marin isotonique, éventuellement avec quelques gouttes de jus de citron si vous préférez obtenir un goût plus agréable). Le reste du temps (en dehors des périodes d’efforts) buvez du plasma marin isotonique.